Parfois même, si j’arrive à m’isoler dans une pièce totalement silencieuse, en coupant ma respiration, je l’entends émettre comme une sorte de petit, voyance gratuite,  bruit strident assez curieux, presque mélodique Il a pris ses habitudes maintenant, choisi ses chemins favoris vers ses lieux de prédilection : sous ma prostate, dans mon gros intestin, derrière mes cervicales, (je n’aime pas trop lorsqu’il choisit cet endroit, c’est assez douloureux).